Genre musical issu des rythmes africains et danse nationale de la République Dominicaine d’où il serait né (sinon en Haïti) au début du 19e siècle, le merengue a été découvert à New-York dans les années 1940 et a été popularisé sur la scène internationale grâce à des artistes comme Juan Luis Guerra (Ojalá que llueva Café, 1990) et Elvis Crespo (Suavemente, 1998). Bien que plusieurs thèses tentent d’établir l’origine de son nom, les plus crédibles soutiennent qu’il serait issu soit d’une danse haïtienne nommée « meringue » ou de la danse cubaine « urpa » ou « upa habanera » pratiquée dans les Caraïbes au milieu du 19e siècle, qui comportait un mouvement nommé « merengue » dont seule l’appellation aurait survécu à son introduction en République Dominicaine.

 

D’abord une danse folklorique ou danse de la campagne, le merengue s’est depuis modernisé notamment sous l’influence grandissante de la salsa avec l’incorporation par les groupes de nouveaux instruments (piano, trombone, saxophone, synthétiseur, basse électrique), mais aussi de par sa fusion avec d’autres genres musicaux(dont le rap), comme le témoigne certains succès de Papi Sánchez, de Shakira, de Lucenzo ou de LMFAO.

 

Reconnu pour son rythme facile à suivre et entraînant ainsi que pour le mouvement cubain qui la caractérise, cette danse colorée est composée de mouvements simples, compacts et circulaires ainsi que de changements de rythmes imprévus.